Le Parlement des enfants

11 juin 2013

Evènement

C’est une parenthèse enchantée qui est venue bousculer l’habituel pugilat des débats au sein du palais Bourbon ce samedi 8 juin 2013. Disparus les clivages politiques dans l’hémicycle. Disparues les insultes qui fusent de tout côté. Disparu, le brouhaha incessant de parlementaires inattentifs.

Ce samedi avait lieu le 18ème Parlement des enfants. Un événement citoyen qui réunit chaque année 577 enfants de CM2. Chaque enfant élu représente une circonscription française et c’est donc un véritable jeu de rôle grandeur nature pour ces enfants, qui vont, le temps d’une séance, revêtir l’habit de député.

Le Parlement des enfants dans Evènement 607026_des-ecoliers-a-l-assemblee-nationale-le-8-juin-2013-a-paris1

Des écoliers présents dans l'hémicycle lors du 18ème Parlement des enfants

L’objectif clé de cette séance exceptionnelle est le vote d’un projet de loi rédigé par les élèves avec l’aide de leur professeur au fil de l’année scolaire. Chaque classe en écrit un puis un jury national en sélectionne quatre. Enfin, chaque représentant votera dans l’hémicycle pour l’un de ces quatre textes, préalablement choisi avec ses camarades.

Cette année, nos députés juniors ont rivalisé d’idées, toutes plus intéressantes les unes que les autres. Ainsi, les élèves ont émis des projets de loi concernant la sensibilisation à l’égalité fille/garçon, l’isolement des aînés, la représentation des élèves au sein  de l’école, et la prévention des faits de violence et de discrimination dans les établissements scolaires. Des projets de loi en rapport direct avec leur quotidien d’élève d’école primaire.

De plus, la parole est donnée à ces jeunes citoyens puisque plusieurs enfants ont pu poser une question au Président de l’Assemblée, au ministre de l’éducation nationale ou au ministre chargé des Français de l’étranger.  Et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’ils se sont pris au jeu en répondant, tout sourire, à ces jeunes bambins dont certaines questions laissaient transparaître l’innocence de l’enfance (« Quels conseils donneriez-vous pour être un bon député ? ») tandis que d’autres étaient, au contraire, pleines de maturité (« Quel est votre rôle dans le développement de la démocratie à l’étranger ? ») Et puis surtout… quel sérieux ! Un silence presque complet, des enfants attentifs et concentrés. Certains prenaient même des notes !

Cette atmosphère studieuse traduit la réussite de cette action. Car porter un intérêt pour la vie politique signifie avoir un intérêt pour la vie républicaine et citoyenne. Aujourd’hui, la jeunesse ne s’intéresse pas à la politique car elle est trop éloignée des véritables problèmes des jeunes. Mais donnons leur la parole, des responsabilités, laissons les réfléchir et les jeunes s’intéresseront naturellement à la politique. C’est grâce à des actions comme le Parlement des enfants que la politique renouera avec la jeunesse et que l’on formera les citoyens de demain.

Au terme du vote, c’est finalement la proposition de loi sur la violence à l’école qui a été adopté par nos jeunes députés. Il faut maintenant que les plus grands valident ce texte….et qu’ils soient aussi calmes que les petits !

 

, ,

À propos de Pierre Gautheron

Jeune étudiant en histoire, passionné de photographie et de cinéma. Je souhaite un journalisme novateur, trans-média, honnête.

Voir tous les articles de Pierre Gautheron

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Lola |
Livepost |
L'immobilier à Bordeaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leblogdegustav
| Kokolitolithe
| Fredericbenque