Déni de Justice

16 septembre 2013

Evènement

« Dura lex sed lex » , « La loi est dure, mais c’est la loi »

Les fait sont connus de tous. Lors d’un braquage à main armé dans une bijouterie de Nice, le patron du magasin a tiré sur l’un des deux hommes qui s’enfuyaient et l’a abbatu. Un fait-divers comme les journaux télévisés aiment nous en abreuver. En quelques jours, le bijoutier a reçu un soutien massif de la part des Français, le groupe de soutien récoltant plus d’un million de « j’aime » sur Facebook.

Devant l’ampleur de cette mobilisation, deux mots. Pauvre France. Pauvre France qui peut concevoir la Justice comme un acte personnel, irréfléchi et impulsif. Qui pense que, dans un état de droit, chacun devrait avoir la possibilité de faire justice seul. Comment défendre une personne qui tue, à fortiori quand elle n’est pas dans un contexte de légitime défense. Il est nécessaire de laisser faire la Justice. Ce refus de l’Institution républicaine va de pair avec  une réflexion simpliste et manichéenne, en témoignent les commentaires postés sur la page de soutien : « Au moins ça c’est fait , un de moins à nous coûter , à nourrir et à être un danger pour nos familles » « Un parasite de moins, à qui le tour ? » « Alors basta, oui on en a marre, des racailles, des fainéants qui intoxiquent la France ».

Derrière cet engouement se cache en réalité une haine de plus en plus forte dans notre pays, de la part des français qui considèrent que respecter la loi donne le droit de la faire. Ce soutien montre comment certains français peuvent se satisfaire aujourd’hui d’un meurtre, comme on pendait autrefois les voleurs pour l’exemple. Intéressant aussi,  ces personnes qui prônent la possibilité de faire justice, mais dénoncent celle qui nous permet de vivre en société. N’en déplaisent à plus d’un million de personnes, la loi du Talion ne peut exister en démocratie, justement parce que la Justice est une des composantes d’un état de droit.  Le bijoutier sera jugé, parce qu’il a abattu un homme qui ne lui faisait pas face, rendant justice seul. Rappelons à ce million de Français que la loi existe et qu’elle a autorité sur les hommes, pas l’inverse.

La raison, rien que la raison. Devant des personnes arguant une insécurité latente pour justifier l’injustifiable, répondons avec logique. Il s’agit aujourd’hui, non pas de défendre le bijoutier et encore moins le cambrioleur. Il s’agit de défendre la Justice.

, ,

À propos de Pierre Gautheron

Jeune étudiant en histoire, passionné de photographie et de cinéma. Je souhaite un journalisme novateur, trans-média, honnête.

Voir tous les articles de Pierre Gautheron

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Déni de Justice”

  1. Origami Dit :

    C’est parce que la Justice fonctionne mal, justement, qu’on assiste à ce genre de fait divers. Rappelons quand même que le jeune braqueur décédé avait été condamné pas moins de 14 fois… Ce sont les juges responsables de sa mise en liberté qui sont surtout à blâmer dans cette affaire. Sans parler des politiques, car il est bien évident qu’en réduisant les effectifs des forces de l’ordre d’une part et en libérant de plus en plus les délinquants de l’autre, on ne peut aboutir qu’à l’explosion de l’insécurité. Laquelle n’est « latente », en passant, que dans les quartiers privilégiés…
    Inutile de préciser que la réforme Taubira ne fera qu’aggraver les choses. On va laisser divaguer dans la nature des individus de plus en plus dangereux, encouragés par l’impunité dont ils bénéficient, et le nombre de personnes se faisant justice elles-mêmes augmentera à son tour, mécaniquement.
    Comme le disait à peu près Bossuet, cessons de déplorer les effets dont on chérit les causes ! Et tâchons de comprendre que l’insécurité n’est pas un phénomène latent, mais bien réel et qu’il est tout à fait délibérément organisé par nos dirigeants, dans le cadre de ce qu’un penseur Allemand pas complètement idiot avait nommé « la lutte des classes ». Pendant que le peuple se plaint de la délinquance du lumpen-prolétariat, il ne s’en prend pas à ses exploiteurs.
    CQFD.

    Répondre

  2. Evengence Dit :

    Merci pour l’info ! Bonne continuation à ton blog

    Répondre

Laisser un commentaire

Lola |
Livepost |
L'immobilier à Bordeaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leblogdegustav
| Kokolitolithe
| Fredericbenque